Le déroulement de la formation au permis A - moto

Voici tous les éléments nécessaires pour mieux connaître le déroulement de la formation et des épreuves du permis A, qui permet, à partir de 24 ans, de conduire n’importe quelle moto.

Attention : Il convient de ne pas confondre cette formation au permis de conduire avec la formation de 7 heures qui vous permet d’avoir le permis A si vous avez déjà le permis A2 et deux ans d’expérience.

L’essentiel sur la formation au permis A (moto) et son déroulement

En résumé, le déroulement de la formation au permis A est le suivant :

Formation en moto-école

Epreuve du permis A correspondante

Contenu de l’épreuve

Code de la route

Epreuve théorique générale (ETG)

40 questions

8 heures minimum sur plateau

Epreuve du permis A hors circulation (15 minutes)

  • sans moteur (poussette et vérifications)
  • allure modérée
  • allure normale (freinage et évitement)
  • interrogation orale

12 heures minimum en circulation

Epreuve du permis A en circulation (30 minutes)

  • circuit en agglomération
  • circuit hors agglomération
  • conduite autonome

Le code de la route, un prérequis pour présenter le permis A

Pour prétendre présenter le permis A, il faut réussit l’épreuve théorique générale (code de la route), qui consiste à répondre correctement à 35 sur 40 questions. Toutefois, si vous êtes titulaire d’une autre catégorie du permis de conduire (ex : permis B pour les voitures ou une autre catégorie du permis moto), depuis moins de cinq ans, cette étape n’est pas nécessaire : vous pouvez vous former à l’épreuve pratique du permis A directement.

Les différentes épreuves pratiques du permis A : première partie sur plateau (15 minutes)

1. Exercice à allure réduite

Maîtrise de la moto à allure réduire hors circulation2.pngMaîtrise de la moto à allure réduite hors circulation1.png

Exercice

Description

Notation

Erreurs

La poussette et les vérifications

  • Déplacer la moto sans moteur, maîtriser le poids de la moto, débéquiller la moto, garer la moto en mettant la béquille.
  • Vérifications de sécurité : commandes (ex : embrayage), éléments techniques (ex : suspensions), éclairage et accessoires de sécurité (ex : clignotants).

A : correctement réalisé ;

B : une ou plusieurs erreurs ;

B : exercice non réalisé ;

B : casque inadapté.

  • impossibilité de réaliser l’exercice ;
  • chute de la moto ;
  • déplacement d’un cône par la moto ;
  • erreur de parcours ;
  • point de contrôle inexact ou non réalisé ;
  • point de contrôle hors sujet.

Le déplacement à allure modérée

  • Conduire la moto à allure réduite sur un circuit.
  • S’arrêter et démarrer (notamment en tournant).
  • Maîtriser le gabarit de la moto.
  • Bien orienter sa vision ; adopter une bonne position sur la moto.
  • Utiliser l’embrayage, l’accélérateur, le guidon et les freins.
  • Maintenir une bonne attitude avec ou sans passager.

A : exercice réalisé correctement.

B : une erreur.

C : deux erreurs ou plus.

C : incapacité à réaliser l’exercice.

C : sortie du terrain.

C : porte ou obstacle non franchi.

C : arrêt (sauf prise en charge du passager et arrêt planifié).

C : chute de la moto (l’examen est alors interrompu).

  • chute de la moto
  • déplacement/renversement d’un cône
  • déplacement/renversement d’un piquet
  • mise de pied(s) au sol
  • erreur de parcours
  • obstacle non franchi
  • sortie de terrain
  • arrêt non prévu

2. Exercice à allure plus élevée

  • Parcours possible pour l’exercice de freinage

Maîtrise de la moto à allure plus élevée : freinage1.pngMaîtrise de la moto à allure plus élevée : freinage2.png

  • Parcours possibles pour l’exercice d’évitement

Maîtrise de la moto à allure plus élevée : évitement2.pngMaîtrise de la moto à allure plus élevée : évitement1.png

Exercice

Description

Notation

Erreurs

Freinage

  • Atteindre 50 km/h minimum,
  • passer la troisième vitesse avant un point déterminé du circuit,
  • faire demi-tour et accélérer de nouveau pour atteindre 50 km/h en troisième,
  • effectuer un freinage d’urgence sur une courte distance en gardant l’équilibre, sans tomber et en sachant positionner son regard.

A : exercice réalisé correctement.

B : une erreur.

C : deux erreurs ou plus.

C : sortie du terrain.

C : parcours non respecté.

C : arrêt complet avant le freinage d’urgence.

C : 50 km/h non atteints.

C : arrêt sur une distance trop grande.

C : exercice non réalisé.

C : chute de la moto (l’examen est alors interrompu).

  • chute de la moto
  • cône déplacé/renversé
  • troisième non engagée à temps
  • 50 km/h minimum non respectés
  • parcours non respecté
  • sortie du terrain
  • distance d’arrêt excessive
  • arrêt avant freinage d’urgence

Evitement

  • slalom à 40 km/h en maîtrisant la moto
  • demi-tour
  • accélération à 50 km/h minimum (atteinte de la troisième vitesse)
  • manoeuvre d’évitement et de contre-braquage
  • retour à la trajectoire initiale
  • freinage et arrêt maîtrisé en sachant positionner son regard

A : exercice réalisé correctement

B : une erreur

C : deux erreurs ou plus

C : sortie du terrain

C : erreur de parcours

C : non respect des vitesses minimales

C : arrêt hors zone d’arrêt final

C : arrêt avant zone d’arrêt final

C : cône’s) de la tête d’évitement renversés

C : exercice non réalisé

C : chute de la moto (entraînant l’interruption de l’examen)

  • chute de la moto
  • cône déplacé ou renversé
  • cône de la tête d’évitement déplacé ou renversé
  • parcours non respecté
  • arrêt hors zone délimitée par les quatre cônes
  • arrêt hors zone d’arrêt prédéfinie
  • troisième non engagée à temps à l’aller ou au retour
  • 40 km/h à l’aller ou 50 km/h au retour non atteints
  • sortie du terrain

Interrogation orale sur une des 12 fiches relatives au permis A

  • risque routier en moto et comportement en cas d’accident
  • accidents les plus caractéristiques
  • facteurs de risques en moto
  • prise de conscience des risques en moto
  • conduite préventive
  • équipement de la moto
  • éléments mécaniques relatifs à la sécurité
  • assurance moto
  • fatigue et route de nuit
  • vitesse et freinage
  • stabilité et trajectoire

A : connaissances acquises ;

B : connaissances en cours d’acquisition ;

C : connaissances non acquises.

 

Conditions de réussite de l’épreuve hors circulation du permis A

Pour passer l’épreuve en circulation, le candidat doit obtenir une des combinaisons suivantes lors de l’épreuve sur plateau :

  • 5 A
  • 4 A et 1 B
  • 3 A et 2 B
  • 2 A et 3 B

Les différentes épreuves pratiques du permis A : deuxième partie en circulation (30 minutes)

L’épreuve du permis A en circulation : objectifs et déroulement

Objectifs de l’épreuve en circulation du permis A

Déroulement de l’épreuve en circulation du permis moto

  • Respect du code de la route ;
  • Connaissances de la moto (éventuels défauts techniques) ;
  • Maîtrise des commandes et manipulation de la moto pour éviter les situations dangereuses ;
  • Sécurité du candidat et de celle des autres usagers de la voie publique, perception et anticipation des dangers, réaction appropriée ;
  • Courtoisie et attitude préventive quant aux autres usagers de la voie publique (notamment les plus vulnérables)
  • Vérification de l’identité, test de vue, explication de l’épreuve (5 minutes).
  • Suivi d’un parcours élaboré par l’expert (phase de conduite guidée, 20 minutes) sur parcours urbains, routiers et si possible autoroutiers (un tiers en agglomération, deux tiers hors agglomération).
  • Suivi d’un parcours choisi par le candidat (phase de conduite autonome, 5 minutes).

L’épreuve du permis A en circulation : évaluation

L’évaluation des compétences du candidat lors de l’épreuve du permis moto en circulation suit les principes suivants. Il convient de noter que la réussite à cette épreuve implique une note de 17 points au minimum.

Compétences

Description

Evaluation

Connaissances et maîtrise de la moto

  • Equipement, installation et sécurité.
  • Positionnement sur la moto en circulation, connaissance et usage des commandes.

0 : un ou plusieurs éléments omis ;

1 : exercice réalisé partiellement ;

2 : exercice réalisé correctement et entièrement.

Appréhension de la route et des autres utilisateurs

  • Prise de l’information.
  • Evaluation de la situation en face et sur les côtés.
  • Evaluation de la situation à l’arrière.
  • Evaluation de la situation en vision directe.

0-3*

Adaptation de la vitesse au contexte

  • Etre en mesure d’augmenter, de maintenir ou de réduire la vitesse selon le lieu, la circulation et la météo sans déranger les autres usagers.

0-3*

Application du code de la route

  • Application des mesures règlementaires sans qu’elles soient signalisées pour autant.

0-3*

Partage de la route avec les autres

  • Utilisation des clignotants, des feux et le claxon en temps que de besoin.
  • Circulation sur la voie la mieux adaptée en tenant compte du code de la route et du contexte.
  • Maintien des espaces de sécurité nécessaires autour de la moto.

0-3*

Analyse des situations

  • Compréhension et anticipation du contexte de la circulation pour adaptation aux dangers éventuels.

0-1

Adaptation au contexte

  • Utilisation de l’analyse des situations pour adaptation du comportement tout en étant en mesure d’expliquer un choix selon des priorités de la circulation.

0-1

Conduite de manière autonome

  • Circulation de manière autonome en conservant le même niveau de compétences qu’en conduite guidée.

0-1

Courtoisie

  • Adoption d’une attitude préventive pendant la conduite.

0-1

*La notation est la suivante pour les compétences évaluées entre 0 et 3 :

  • 0 : Compétence non acquise en entier.
  • 1 : Compétence acquise sans être entièrement maîtrisée.
  • 2 : Compétence acquise tout en étant appliquée de manière inégale.
  • 3 : Compétence acquise et bien appliquée à chaque occasion.

Selon la réglementation, une erreur éliminatoire entraîne automatiquement l’échec du candidat à l’examen. Il s’agit de “toute action, non action ou comportement dangereux du candidat le plaçant, lui ou les autres usagers, dans une situation où la sécurité dépendrait essentiellement des réactions des tiers.” Cependant, le code de la route en précise certaines :

  • circuler à gauche sur chaussée à double sens ;
  • franchir une ligne continue ;
  • circuler sur bande d’arrêt d’urgence ou sur voie réservée ;
  • ne pas respecter un signal d’arrêt ;
  • circuler en sens interdit.